Où planter les courges Butternut ?

2

Le noyer cendré est l’une des courges les plus populaires. Délicieux, il est relativement facile de planter du noyer cendré. Tu as encore besoin de savoir comment… Voici tous les conseils dont vous avez besoin pour obtenir de délicieux légumes !

Les propriétés de la courge musquée

Le noyer cendré, également connu sous le nom de courge musquée, est une courge musquée de la famille des citrouilles. Après tout, ce légume pèse environ 2 kg en forme de calebasse. Sa chair d’une belle orange est ferme et son goût est très fin avec un soupçon de noisette. Ces légumes d’un an sont souvent récoltés en octobre, mais jamais après. En effet, la citrouille ne tolère pas le froid et le gel en hiver.

Lire également : Quand les feuilles deviennent jaunes ?

A lire également : Comment faire réchauffer des pommes de terre déjà cuites ?

Comment planter le noyer cendré ?

Pour planter et cultiver le noyer cendré, il est impératif de suivre certaines instructions préliminaires qui, en les observant, vous permettront d’augmenter considérablement votre rendement, ainsi que la qualité de vos légumes.

Température idéale pour le noyer cendré

Le noyer cendré est très sensible au froid et nécessite un environnement chaud pour germer et se développer. La culture en serre est parfaite pour assurer la bonne chaleur tout au long de la récolte. Si ce n’est pas le cas pour vous, vous devrez recouvrir vos plants au cas où la température tomberait en dessous de 18 °C. Pour ce faire, couvrez vos plants d’un voile forcé ou même de plastique. Après tout, il est nécessaire que vos plantes soient bien exposées au soleil. Par conséquent, choisissez soigneusement le lieu de votre culture.

Conditions de sol idéales pour la plantation de courges musquées

Cette plante a un grand besoin de nutriments et d’eau. Pour ce faire, le noyer cendré a besoin d’un sol enrichi et bien drainé. Il est préférable de placer vos plantes sur un sol où les légumineuses ont été récoltées l’année dernière (haricots, pois, lupins…). En fait permet à ces légumes d’enrichir le sol de certains nutriments tels que l’azote dont le noyer cendré a besoin. De plus, il est nécessaire de préparer votre sol avec beaucoup de compost décomposé et de bien le creuser. Vous pouvez également ajouter des saloperies.

Cependant, si votre sol est lourd et argileux, il est important de ne pas y semer vos graines. Par conséquent, vous préférez former des monticules de sol enrichi en nutriments. Ils déposeront ensuite les graines sur le dessus.

Butternut

La courge musquée a tendance à se propager fortement. En fait, ils sont connus pour être très coureurs. Il est donc important de leur donner de l’espace pour éviter qu’ils ne soient en concurrence les uns avec les autres. Pour ce faire, placez 2 à 3 graines de 5 cm de profondeur environ tous les 1 mètre ou plus.

Arrosage de la courge

Tout d’ abord, n’oubliez pas de desserrer la couche superficielle du sol qui l’entourent. de vos plantes (houes) .Il est également important que vous Arrosez régulièrement vos plants de citrouilles sans mouiller leurs feuilles. Cela réduit le risque de maladies telles que l’oïdium. Il est important d’arroser vos plantes 2 à 3 fois par semaine le matin avec de l’eau pas trop fraîche. Vous pouvez savoir si vos plantes sont déshydratées en regardant leurs feuilles. En fait, s’ils se penchent vers le sol au milieu ou à la fin de la journée, c’est un signe qu’ils ont soif.

Quand faut-il planter le noyer cendré ?

Les semis de noyer cendré peuvent se faire en serre ou dans un seau entre février et avril, et ne sont replantés qu’en cas de menace de gel. Pour une plantation directe, préférez le mois de mai.

Où plantez-vous le noyer cendré ?

Le noyer cendré a besoin de chaleur et de soleil pour se développer Il est recommandé de préférer un endroit chaud, comme une serre, ou de planter dans une zone très est exposé au soleil.

Conseils pour entretenir et cultiver le noyer cendré

En plus de ces précieux conseils essentiels à la bonne culture de la courge beurrée, voici quelques conseils pour améliorer la qualité de vos plantes :

  • Paillez toute la surface entre vos pieds de noyer cendré. Tout comme recommandé pour la culture des concombres, la paille retient l’humidité du sol. De plus, le paillage vous permettra d’économiser de l’eau. En effet, il suffit d’arroser vos plantes 1 à 2 fois par semaine. Enfin, le paillage empêche votre citrouille de pourrir lorsqu’elle entre en contact avec le sol.
  • Presser les tiges pour favoriser la formation du noyer cendré. Évitez également de laisser plus de 4 ou 5 fruits par pied, sinon vous aurez de moins en moins de produits en bon état.
  • Éclaircissez votre récolte lorsque les plants ont deux ont formé des feuilles. De cette façon, vous ne gardez que les pieds les plus forts. L’espace économisé est un gros plus pour vos plantes, qui ne peuvent que mieux se développer.

Comment tailler une plante de noyer cendré ?

Pour accélérer la croissance des fruits, l’élagage des semis est essentiel, la courge musquée ne fait que mieux. L’un des avantages de la taille est le fait que la citrouille sera plus exposée au soleil. Alors, comment obtenir un plant de noyer cendré ?

  • Si la tige principale a 4 ou 5 feuilles, embouteillez-la après la deuxième feuille .
  • Les branches se développent sans nécessairement de fruits, les couper après les 5 feuilles si elles en ont plus de 8.
  • Si les branches ont des fruits, vous n’avez pas besoin de tous les conserver. Coupez-les pour n’en garder que 8 dans le cas des mini-courges et 5 pour les grosses courges.

comment Stockez-vous et mûrissez-vous le noyer cendré ?

La maturité d’un noyer cendré se révèle lorsque les fruits sont beiges, que leur tige est sèche et que leurs feuilles ont jauni. Les noisettes cendrées mûrissent généralement début octobre. À ce moment, vous devez couper la tige au niveau de la tige. Vous devez faire très attention à ne pas prendre le fruit par la tige, car cela peut provoquer des microfissures pouvant pourrir plus tard.

Pour conserver les noisettes cendrées, choisissez un endroit sec avec une température d’environ 15 °C, surtout ne les stockez pas dans un endroit trop froid ou trop humide, car cela réduirait le temps de stockage. De plus, si une partie du butternut ramollit, retirez-la de votre bouillon et dégustez-la immédiatement. Après tout, vous pouvez conserver cette citrouille tout l’hiver si vous suivez les recommandations de température et d’humidité.

Comment entreposez-vous les graines de noyer cendré ?

Comme pour la conservation des graines de fleurs, les graines de noyer cendré peuvent être séchées puis conservées à une température de 4 °C à l’abri de l’humidité. Il est recommandé de conserver les graines dans un sac en papier ou un bocal hermétique. Pour en savoir plus, lisez notre article sur la durée de conservation des graines de fleurs.

Le noyer cendré peut-il être planté en pot ?

Le noyer cendré ne convient pas à la culture en pot, car il nécessite beaucoup d’espace pour se développer correctement. Néanmoins, il est possible de les planter dans de grandes jardinières. Il vous suffit de suivre les instructions données précédemment pour la culture dans le sol.

Que planter avant et après le noyer cendré ?

Les légumineuses sont un type de légume qui favorise l’enrichissement de la terre en azote. Il peut donc être très intéressant de cultiver ce type de plante dans la saison précédant le noyer cendré. Vous devrez attendre entre 3 et 4 ans avant de pouvoir planter ce potiron au même endroit de votre potager replantez pour que le sol puisse les ramasser à nouveau. En attendant, vous pouvez préférer cultiver des légumes-feuilles. Ce processus de variation des plantes cultivées aux mêmes endroits chaque année est connu sous le nom de rotation des cultures et est très efficace pour régénérer votre sol et améliorer votre rendement.

Maladies et ravageurs du noyer cendré

Certaines maladies ou ravageurs peuvent survenir au cours de votre culture. Vous trouverez ici les solutions que vous pouvez appliquer aux risques les plus courants.

  • L’oïdium : la maladie du noyer cendré par excellence.

Si vous remarquez des taches blanches sur vos feuilles, c’est probablement l’oïdium. Les feuilles continuent ensuite à brunir et à sécher. Pour prévenir les maladies, vous devez arroser vos plantes au sol et ne jamais mouiller les feuilles. Si vous présentez ces symptômes, deux options s’offrent à vous :

Le La récolte est rare : coupez ensuite les feuilles qui en sont affectées.

Dans un autre cas : vaporisez une solution à base de soufre, de lait ou de bicarbonate de soude. Cela devrait être efficace lorsque les températures oscillent entre 15 et 28 °C.

  • Pourriture grise : Les noix musquées moisissent avant de mûrir.

Normalement, votre noyer cendré peut souffrir d’une moisissure grise à l’automne. Une partie de votre citrouille se ramollira et le phénomène s’étendra à l’ensemble du fruit, lui donnant un aspect gris et doux. Dans certains cas, la maladie s’étend aux tiges. Cela est dû à l’humidité. Pour éviter ce risque, n’hésitez pas à bien pailler autour de vos plantes. Sinon, retirez tous les fruits sensibles au phénomène et isolez le sol humide restant de citrouille avec de la paille ou placez-le sur une pierre plate.

  • Les pucerons, la quintessence du ravageur de la citrouille.

Pour savoir si vos plantes sont infectées par des pucerons, vous devez examiner les jeunes pousses ou les feuilles des plantes. S’ils sont déformés ou secoués, c’est le signe d’une invasion de pucerons verts ou noirs. Ce phénomène se produit généralement au printemps ou au début de l’été. Ces ravageurs se nourrissent de sève végétale, ce qui tend à les affaiblir. Pour répondre à cette question, lavez-les avec un jet d’eau puis appliquez du savon noir ou du fumier de fougère.

En résumé, le noyer cendré est non seulement très populaire, mais aussi délicieux et peut être conservé longtemps. Grâce à ces précieux conseils, vous pouvez maintenant planter du noyer cendré et vous amuser tout l’hiver et après !

vous pourriez aussi aimer