4 étapes pour rendre votre jardin accessible à tous

Pour rendre votre jardin accessible, vous devez mettre en place des moyens pouvant permettre à tout le monde d’y accéder, y compris les personnes à mobilité réduite (PMR). Dans cette dynamique, il est conseillé de créer des passerelles spéciales qui facilitent l’accès et le déplacement dans le jardin. Dans cet article, nous vous présentons en quatre étapes les opérations à mener pour rendre votre jardin accessible.

1. Prévoir des moyens d’accès aux personnes à mobilité réduite

Un jardin devient accessible lorsque ses installations prennent en compte les personnes à mobilité réduite. Vous pouvez tracer des allées spécifiques pour ces personnes ou prévoir l’installation de rampe acces pmr. Les allées en bois déroulant peuvent très bien accueillir ces rampes et mains courantes. Ainsi, les personnes en fauteuil roulant peuvent par exemple rouler dans les allées en bois aussi simplement que facilement.

A lire en complément : Gestion des chenilles sur les buis : méthodes préventives et curatives

Les rampes d’accès pour personnes à mobilité réduite d’Escaladune peuvent servir autant aux personnes en situation de handicap qu’aux personnes ne portant pas de handicap. C’est une solution accessible à tous qui rend votre jardin plus inclusif.

2. Créer une entrée principale pour le jardin

Vous pouvez aménager une entrée pour le jardin afin d’optimiser son accessibilité. C’est une option qui marque clairement comment pénétrer dans votre jardin. Vous disposez de la possibilité de créer une entrée en bois, en métal ou en vitre. Pour une accessibilité inclusive, vous pourriez choisir une vitre coulissante.

A lire aussi : Tout savoir sur la maîtrise d’ouvrage et le maître d’œuvre à Toulouse

Une vitre coulissante automatique facilite l’accès aux PMR qui peuvent entrer en toute autonomie dans le jardin. Nous vous conseillons d’insister sur la largeur de l’entrée principale de votre jardin. Par exemple, l’ouverture de la porte doit être de 90 cm au minimum pour assurer un passage facile aux PMR. Si votre jardin dispose déjà d’une entrée, vous pourriez la rénover en prenant en compte ces détails.

3. Éliminer les obstacles dans le jardin

L’accessibilité du jardin passe par la suppression de tous les obstacles possibles. Lors de l’aménagement, vous devez faire attention aux détails. Nous vous recommandons de débarrasser les allées des troncs d’arbres coupés, des racines débordantes, des cailloux et des rochers et de tout ce qui pourrait faire trébucher.

Dans le plan d’aménagement de votre jardin, vous devez prévoir des surfaces antidérapantes qui évitent à vos hôtes des glissades. Ces surfaces antidérapantes viennent en compléments aux rampes et aux mains courantes installées dans le jardin.

4. Prévoir un éclairage optimal

L’un des grands défis à prendre en compte pour un jardin accessible, c’est l’éclairage. Vous devez installer des lampes qui illuminent votre espace à la tombée de la nuit. Vous disposez de plusieurs plans d’éclairage. L’éclairage des allées, des différents coins du jardin facilitent l’accès à tout le monde en soirée.

En guise d’illustration, l’installation de petites lampes dans le sol peut très bien s’accompagner des lampes accrochées à de petits poteaux. Par ailleurs, pour optimiser la décoration, vous pourriez placer des lampes dans les branches d’arbres.

Ces différentes étapes améliorent l’accessibilité de votre jardin à tous et surtout aux personnes à mobilité réduite. Vous pourriez prendre d’autres dispositions adaptées aux besoins de votre jardin.

vous pourriez aussi aimer