Comment faire du compost ?

Faire du compost est l’une des choses les plus durables que vous puissiez faire pour votre jardin. Non seulement il aide vos plantes à mieux pousser, mais il contribue également à réduire les déchets mis en décharge. Le compostage est un excellent moyen de recycler vos déchets organiques et de créer un amendement du sol riche en nutriments pour votre jardin. Si vous désirez réaliser votre propre compost, découvrez dans cet article comment y parvenir.

Qu’est-ce que le compost et quels sont ses avantages pour votre jardin ?

A découvrir également : Pourquoi contacter un pisciniste spécialiste de la piscine en béton à Montpellier ?

Le compost est une ressource inestimable pour tout jardin. C’est une combinaison de matières organiques, comme les feuilles et les tontes de gazon, qui ont été décomposées dans leurs formes les plus simples dans un composteur. Cela permet aux plantes d’absorber plus facilement les nutriments qu’il fournit, notamment l’azote, le phosphore et le potassium hydrosolubles.

Le compost contribue également à améliorer la qualité du sol en aidant à retenir l’humidité et à réguler la température. De plus, le compost sert de nourriture aux micro-organismes bénéfiques du sol qui aident à éloigner les insectes nuisibles et à augmenter encore sa teneur en nutriments. Enfin, le compost augmente la capacité d’absorption du sol afin que les plantes puissent mieux utiliser l’eau disponible. Pour en savoir sur le compostage, clique ici.

A lire en complément : 4 étapes pour rendre votre jardin accessible à tous

Quels sont les ingrédients nécessaires pour faire du compost ?

Le compostage est un moyen populaire de conserver et de recycler les restes de nourriture, les résidus de jardinage et autres matières organiques. Un tas de compost sain n’a pas seulement besoin de ces matières, mais aussi d’un équilibre entre l’air, l’humidité, l’azote et les ingrédients riches en carbone.

Les éléments riches en azote se trouvent dans les tontes de gazon vertes et fraîches, les mauvaises herbes, les pelures d’agrumes, les fruits, le fumier animal, les coquilles d’œufs et les rognures de légumes. Les ingrédients riches en carbone comprennent le papier journal ou les serviettes en papier déchiquetées, les feuilles séchées, la paille, la sciure de bois, les copeaux de bois, les boîtes à œufs en carton et les fleurs ou les mauvaises herbes séchées. Tous ces éléments doivent être finement hachés afin d’accélérer la décomposition.

Quelles sont les étapes nécessaires pour faire du compost ?

Pour faire du compost, vous devez collecter des matières organiques appropriées (restes de légumes et de fruits, des tontes de gazon, du marc de café, des serviettes en papier et même des poils d’animaux domestiques). Ces ingrédients doivent être décomposés en petits morceaux pour favoriser la décomposition.

Ensuite, vous devez fournir les bonnes conditions pour le compostage en vous assurant que le matériau est humide, mais pas détrempé. Si nécessaire, de l’eau supplémentaire peut être ajoutée à ce stade. Il faut faire circuler un peu d’air dans le compost pour accélérer la croissance bactérienne. Pour ce faire, utilisez une fourche ou un autre outil pour déplacer le matériau de temps en temps.

Une fois ces étapes franchies, votre compost devrait être prêt à être utilisé dans des projets de jardinage après environ deux mois d’activité de décomposition. En suivant ces étapes, vous vous assurerez que votre compost est nutritif et prêt à contribuer à l’amélioration de la qualité du sol en un rien de temps.

Comment entretenir et utiliser votre compost ?

Maintenant que vous avez créé un compost, voici quelques conseils pour l’entretenir et l’utiliser efficacement :

Pour que votre compost se décompose correctement, pensez à bien l’aérer régulièrement. Vous pouvez utiliser une fourche ou une pelle pour remuer les matériaux afin d’accélérer la décomposition.

Les matières brunes comme les feuilles, les branches et le papier brun contiennent du carbone qui permet au compost de fonctionner correctement. Les matières vertes telles que le gazon fraîchement coupé ou les restes alimentaires sont riches en azote et apportent aussi des nutriments essentiels à la croissance du compost.

Afin de maintenir une bonne qualité du sol dans votre jardin, évitez d’ajouter certains produits tels que des graines non broyées, des mauvaises herbes qui ont été traitées avec des herbicides chimiques ou encore tout produit animal (viande) car cela peut attirer la vermine.

Une fois votre compost prêt, utilisez-le comme amendement organique pour nourrir vos plantations extérieures grâce aux nombreux éléments nutritifs qu’il contient naturellement : potassium, phosphore, azote, etc.

Vous pouvez aussi utiliser votre fertilisant maison sur votre pelouse pour lui donner plus d’éclat.

C’est facile de faire du compost avec un peu d’effort et d’attention. En suivant ces étapes simples, vous pouvez créer votre propre amendement organique naturel sans avoir à payer le prix fort pour des produits achetés en magasin. Le compostage peut être bénéfique non seulement pour vos plantations mais aussi pour l’environnement car cela permet de réduire les déchets domestiques tout en fournissant une source importante de nutriments aux sols dans votre jardin.

Quels sont les erreurs à éviter lors de la fabrication de votre compost ?

Il y a certainement des erreurs à éviter lors de la fabrication de votre compost. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes que vous devez éviter :

Ajouter trop d’eau : il faut maintenir une humidité adéquate dans votre compost, mais ajouter trop d’eau peut entraîner un manque d’oxygène et rendre le compost lourd et compact.
Ne pas retourner régulièrement le tas : le retournement du tas permet aux matières organiques en décomposition d’être bien aérées et cela accélère leur dégradation. Si vous ne remuez pas régulièrement le tas, certains matériaux peuvent pourrir sans se décomposer complètement, ce qui ralentit le processus.
• Mettre des matériaux non adaptés dans votre composteur (les mauvaises herbes) : certaines plantations disposent de racines très invasives comme celles du lierre ou encore des pissenlits, qui peuvent être source de problèmes si elles sont mises directement dans votre composteur. Évitez donc ces plantations ou coupez leurs têtes avant tout ajout au bac.
• Utiliser uniquement une seule sorte de matière : faites attention à utiliser 50/50 entre les matières carbonées (feuilles) et azotées (restes alimentaires). L’utilisation seulement d’une catégorie ralentira la production du fumier.

Maintenant que vous savez comment faire un bon compost maison, en évitant les erreurs courantes, vous pouvez créer un fertilisant naturel qui peut aider à nourrir et améliorer la qualité de votre sol. N’oubliez pas que le compostage est une méthode respectueuse de l’environnement qui permet d’économiser de l’argent tout en réduisant les déchets ménagers. En suivant ces conseils simples pour éviter les erreurs courantes lors du compostage, vous serez sur la bonne voie pour créer votre propre amendement organique riche en nutriments pour vos plantations extérieures.

vous pourriez aussi aimer